image haut 3

La Maison paysanne constitue avec l’écomusée du Port des Salines les deux espaces muséographiques présents sur la commune de Grand Village plage.

 

  • Maison paysanne 1
  • Maison paysanne 2
  • Maison paysanne 3
  • Maison paysanne 4
  • Maison paysanne 5
  • Maison paysanne 6

 

La Maison paysanne, établie le long du boulevard conduisant à la plage et jouxtant la mairie, bénéficie d’une emplacement privilégié au cœur du village. Construite sur l’emplacement de l’ancien camping municipal, elle est entourée d’arbres et d’arbustes protégés au titre des espaces boisés classés. Cet environnement verdoyant contribue au caractère bucolique du site qui accueille pendant la saison estivale les concerts organisés par la municipalité, notamment le festival de jazz « Un piano dans la pinède ».

A l’origine de cette Maison paysanne se trouve le groupe folklorique oléronais «  les Déjhouqués » dont la reconnaissance officielle date de 1969. C’est à l’initiative de son président d’alors, André Botineau, que «  les Déjhouqués », outre la transmission des danses et des musiques du patrimoine oléronais, ont entrepris dès 1973 de construire une maison oléronaise sur ce terrain municipal afin d’illustrer le quotidien des insulaires de la fin du 19 ème siècle et préserver tout un patrimoine identitaire menacé.

Pendant huit ans, les membres du groupe vont bâtir la maison et ses dépendances : ballet, écurie, porcherie et poulailler, forge, chai, four… Grâce à la motivation et au travail des bénévoles, à la volonté des municipalités successives de valoriser cet héritage, aux dons des matériaux des Oléronais, à l’aide technique de l’association « Maison Paysanne de France »et des spécialistes du bâtiment, ces petites bâtisses reconstituent une ferme oléronaise d’autrefois, une maison paysanne « idéalisée », pour laisser aux générations suivantes « le souvenir de ces vieilles maisons dans lesquelles sont nés nos aïeux »

 

  • dejhouque 1
  • dejhouque 2
  • dejhouque 3
  • dejhouque 4

 

La Maison paysanne ouvre ses portes au public en 1981 puis ses dépendances en 1985, année de création du ballet (hangar agricole). Elle expose des collections ethnographiques provenant essentiellement de dons de la population insulaire et constituées de mobiliers, objets, matériel agricole, véhicules hippomobiles…

En 1989, le musée de la Coiffe et du Costume, construit par la commune, vient compléter l’espace muséographique. Ce nouveau bâtiment valorise une riche collection textile mise en scène et en partie offerte par Francis Millerand . (spécialiste de l’histoire des coiffes, des costumes, bijoux saintongeais et arlésiens.)

En 1994, souhaitant garantir la pérennité de leur travail d’édification et de collectage, l’association « les Déjhouqués » fait don des édifices et des collections à la municipalité pour un franc symbolique.

En 2006, la municipalité transfère la Maison paysanne et la Maison de la Coiffe et du Costume à la Communauté de Communes de l’île d’Oléron, nouvellement compétente dans le domaine culturel..

En 2009, vu la dégradation des bâtiments, la détérioration des collections, l’obsolescence de la muséographie qui ne répond plus aux attentes du public, le site est fermé en vue d’une future réhabilitation. La municipalité en place obtiendra de la Communauté de Communes, la restitution à la commune de l’espace scènique et de la maison de la Coiffe du site .

En 2010, les collections sont transférées vers les réserves muséales afin d’y être inventoriées, restaurées et conservées.

En 2013, à la suite du concours restreint de maîtrise d’œuvre pour la création d’un nouveau bâtiment muséal de 300m2 proposant une structure d’accueil et une salle d’exposition permanente, le projet du bureau d'architectes bordelais «  BL2Architectes » a été retenu . Le bâtiment de forme parallélépipédique, de petite dimension, implanté au pied du talus en bordure du boulevard de la plage, se veut une transition entre les bâtiments traditionnels en pierre et l’espace commercial du centre- bourg . Le musée sera consacré à l’architecture traditionnelle insulaire.

Les travaux débuteront à l’automne 2016 et la Maison paysanne rouvrira ses portes au printemps 2017.

 

  • Projet mp 1
  • Projet mp 2

 

( texte élaboré à partir du Projet scientifique et culturel de la Maison paysanne et par le service « culture et patrimoine » de la Communauté de Communes de l’île d’Oléron)

 

--- Merci à nos mécènes ! ---

 mecenat mp
Le projet de la Maison Paysanne a été accueilli favorablement par les acteurs privés lors de la conférence de presse autour du mécénat organisée le jeudi 1er décembre. Les entreprises CEMEX (mécénat financier) et COLAS (mécénat en nature) soutiennent d'ores et déjà le projet, et d'autres partenariats dynamiques et innovants avec des entreprises locales et régionales pourraient se concrétiser prochainement.

 

Télécharger le dossier mécénat

Communauté de communes de l'île d'Oléron

Copyright © 2017 Le Grand Village Plage - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Thème graphique du site créé pour Le grand Village Plage par PWC © 2016

Pavillon Bleu 2015

Pavillon Bleu 2016